Chapitre un.

<<C'est atroce de se dire que plus jamais je ne ressentirai cette sensation qui, auparavant, m'avait rendue folle. Tu sais, quand tes lèvres touchaient les miennes ou quand je pouvais sentir tes bras serrant ma taille.. >>
.
Revenons quelques mois plus tôt. Comment est-ce-que ça a commencé finalement? Simplement? Oui, tout bêtement, c'est vrai, il a suffit d'un regard. Non, ça ne s'est pas passé comme dans toutes ces histoires où en un regard ils sont tombé amoureux. Eux c'était plus une attirance, un besoin, une évidence; ils ne sont pas tombés amoureux du jour au lendemain, ils se sont découverts, ils ont avancés ensemble, ils ont apprit a s'aimer.

Vendredi 15 mars 2013.
Comme tous les matins, elle était magnifique. De long cheveux bruns assez clairs ondulés, retombaient dans son dos. Elle portait un jean, celui qu'elle aimait tant; il lui faisait une belle silhouette disait-elle. Et elle avait mit son sweat blanc, celui qu'elle préférait. Comme si elle avait anticipé ce qu'il allait se passer.. Lui était en jean avec ce pull rayé sur lequel tout le monde lui faisait des compliments. Il était populaire, elle était plutôt effacée..
C'était le cours juste après la récréation du matin, il avait permanence habituellement, et elle n'avait pas cours son professeur étant malade. Ils se rangeaient donc dans le rang, chacun avec ses amis, quand leurs regards se sont croisés. Mais ils ne se sont pas juste traversés au passage, non. Ils se sont arrêtés, comme si ils se connaissaient déjà depuis longtemps; elle a sourit et, comme toujours, a baissé la tête en rougissant légèrement. Ils entraient dans la salle de permanence, et la pionne les plaçait. Les tables étaient par deux, la jeune fille avait été placé à un bout de la salle, et sa meilleure amie à l'autre. Les pions étaient habitués à leurs bavardages, ils ne prenaient plus le risque de les laisser à côté. Elle sortait ses affaires quand il s'assit à côté d'elle.
.
Lui- Salut.
Elle- Salut. souriant bêtement
Lui- Tu t'appelle?
Elle- Marie. Et toi?
Lui- Thomas.
Elle- D'accord, tu es en quelle classe?
Lui- 4°I et toi?
Elle- 4°G.
Lui- Tu es la meilleure amie de Julie, c'est ça?
Elle- Oui, c'est ça.

Julie, beaucoup de gens la connaissaient, elle était très gentille, extravertie et marrante; la fille parfaite. Marie et Julie était meilleures amies depuis quelques mois mais elles avaient l'impression de se connaître depuis toujours, elles se racontaient tout; et malgré que Julie ai un an de moins que Marie, elles ne voyaient pas de différence.
La jeune fille ouvrit un cahier et commençait à travailler, il la regardait et détournait la tête quand elle s'en apercevait, ça en devenait un jeu. Puis à son tour elle faisait la même chose, et ce jusqu'à la fin de l'heure.
Quand la sonnerie retentit, il prit ses affaires et lui dit au revoir aussi simplement qu'il lui avait dit bonjour une heure auparavant. Elle se levait doucement en le regardant partir.. Sa meilleure amie la rejoignait et elles se dirigeaient vers les salles de français.
Les jours qui suivirent paraissaient banals mais en réalité, ils se cherchaient. Ils ne pouvaient pas aller dans la cour ou passer dans les couloirs sans regarder chaque visages en espérant que ce soit le sien.. Et puis un soir, après les cours, jeudi 21 mars plus précisément, une semaine s'était passée, ils avaient passé l'après midi ensemble ce jour là. Elle se connectait sur Facebook et mit la musique, le son l'emportait, elle était bien, heureuse, pendant quelques secondes. Lorsqu'elle reçu un message.. Au début en regardant la personne qui l'avait envoyé, elle n'y croyais pas, comment lui, ce garçon si exceptionnel pouvait-il s'intéresser à une fille aussi transparente qu'elle? Elle l'ouvrait malgré tout et y répondait aussi rapidement.
.
Thomas: Je crois que plus le temps passe, plus j'ai besoin de toi..
Marie: Pourtant, tu ne me connais pas, tu ne sais pas qui je suis.
Thomas: Je sais. Ça ne s'explique pas, je n'ai pas eu de "coup de foudre" parce que je n'y crois pas, je crois simplement que tu es celle qui me complètera.
Marie: Tu n'es pas comme moi. Tu es pleins de vie, tu as pleins d'amis, tu peux sortir, t'amuser; moi je ne suis pas comme ça.
Thomas: Tu sais, on est pas forcément obligés de se ressembler, je ne sais pas comment t'expliquer.. Je te cherche sans arrêt, j'ai besoin de te voir, quand tu souris j'ai l'impression que je sers à ça tu vois, te faire sourire. J'ai envie d'être là, de passer du temps avec toi, d'apprendre à te connaître, qu'on avance ensemble.. Tu comprends?
Marie: C'est pareil pour moi.. Mais.. Je ne veux pas tomber amoureuse.
Thomas: Je ne t'oblige pas, je te demande juste de me laisser une chance. J'ai besoin de toi.
Marie: D'accord.. Mais, promet moi une chose.
Thomas: Oui, quoi?
Marie: Promet moi que jamais tu ne me laisseras.
Thomas: C'est promis. Jamais.
.
La jeune fille tournait et retournait encore et encore dans son lit, elle prit son téléphone et composait le numéro de sa meilleure amie, il fallait qu'elle lui dise, c'était trop gros pour elle. Elle avait déjà été amoureuse avant, et elle savait très bien le mal que ça pouvait faire selon comment ça se passait. C'était la pire des douleurs qui existe au monde, celle qui ne peut être soulagée que par celui qui vous fait du mal. Ça vous détruit, vous anéantit et vous ne pouvez rien y faire.. Vous imaginez pire que ça? Mais c'est tellement beau aussi. Parfois elle avait l'impression de voler tellement elle était heureuse, quand il l'embrassait elle en avait des frissons, elle aimait le sentir présent, savoir qu'il s'intéressait à elle, c'était de toutes petites choses, parfois tellement futiles, mais elles la rendaient plus euphorique que n'aurait pu le faire n'importe qu'elle drogue. Ca lui paraissait fou, complètement inimaginable de se relancer là dedans après ce qu'elle avait vécu, et pourtant elle n'avait pas résisté, elle avait besoin de lui, elle le savait.
Après avoir tout expliquer en détail à Julie, l'avoir entendu lui crier qu'elle était heureuse pour elle et lui avoir dit qu'elle l'aimait avant de raccrocher, elle décidait d'envoyer un message à son meilleur ami.
De: Marie à: Meilleur ami.
Coucou, tu sais, je ne sais pas qu'est ce qui me prend, je crois que.. Non c'est absurde. Je ne suis pas amoureuse, mais il y à ce garçon.. J'ai besoin de lui, il m'attire, c'est pareil pour lui.. Mais si tu savais comme j'ai peur.. J'ai peur de souffrir.. <3

De: Meilleur ami à: Marie
Tu sais, ne pas aimer par peur de souffrir c'est comme ne pas vivre par peur de mourir. <3
 Si tu n'essayes pas tu ne sauras jamais. <3

De: Marie à: Meilleur ami.
T'as raison.. Merci.. <3

De: Meilleur ami à: Marie
Bon aller, il est tard, essaye de dormir, je t'appellerai demain pour savoir comment ça s'est passé, je t'aime très fort. Fais de beaux rêves. <3

De: Marie à: Meilleur ami
Toi aussi; bisous, je t'aime très fort moi aussi. Dors bien. Et merci, tu me manque, j'ai hâte de te voir. <3
.
Contrairement à tous ces amis, Killian, son meilleur ami n'était pas dans son collège, il avait un an de plus qu'elle, il était au collège à Nîmes. Elle le voyait de temps en temps quand ils pouvaient tous les deux, dès qu'ils finissaient à la même heure ils se rejoignaient et passaient du temps au parc ensemble.

Vendredi 22 mars 2013.
La journée commençait, elle était obsédée par ce qu'il s'était dit la veille, elle ne pouvait pas s'empêcher d'y penser, c'était plus fort qu'elle..
Elle se préparait comme tous les matins, mais aujourd'hui elle faisait attention à tous les détails. Elle rejoignait sa meilleure amie dans le bus et rigolait avec elle comme à son habitude.
Mais.. Il l'obsédait. Une fois au collège, une partie d'elle ne voulait surtout pas le croiser, mais l'autre le désirait plus que tout au monde.. C'était inévitable. Et, juste à ce moment là, il est passé; il était tellement beau.. Intérieurement, elle ne tenait pas, elle n'avait qu'une envie: être dans ses bras.
Il l'a regardé, hésitant, s'est approché d'elle et lui a fait la bise simplement. Sur le coup, elle n'a pas comprit, elle était même complètement perdue. Avait-elle rêvé la veille? Non impossible, c'était bien réel, elle en était sûre. 
Une fois qu'il se fut reculé elle le regardait comme si elle ne comprenait plus rien, mais visiblement il ne comprenait pas..
.
1 kiff et un commentaire constructif pour rester prévenu(e). ♥
Love. ♥

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.167.75.28) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Living-in-my-dreams

    17/01/2013

    Camomilleee wrote: "Je viens de découvrir ton blog et ben je trouve que ton chapitre est super! :)"

    Merci ça me fait vraiment plaisir ! :D <3

  • Camomilleee

    13/01/2013

    Je viens de découvrir ton blog et ben je trouve que ton chapitre est super! :)

  • cheval-083

    30/12/2012

    kiffs rendue stp !! merci

  • ii-Cadi-ii

    09/08/2012

    "-----Message transféré-----
    De : Cadi
    cc bnsr belle gosse = )
    s que tu peut me faire une dédipix stp !!! ."

  • Living-in-my-dreams

    06/08/2012

    Pierre-henrion wrote: "c'est deja bien j'aime bien"

    Merci :)

  • Pierre-henrion

    06/08/2012

    c'est deja bien j'aime bien

  • Living-in-my-dreams

    20/07/2012

    Jude-Titanic wrote: "J'aime (:"

    Merci :)

  • Jude-Titanic

    20/07/2012

    J'aime (:

  • Living-in-my-dreams

    19/07/2012

    Une-enfance-oubliee wrote: "C'est un beau chapitre, bien écris, il nous met bien dans l'ambiance :)"

    Merci beaucoup :D

  • Une-enfance-oubliee

    19/07/2012

    C'est un beau chapitre, bien écris, il nous met bien dans l'ambiance :)

Report abuse